L’effet baume cicatrisant du développement personnel

J’ai acheté mon premier livre de développement personnel en 2001, il y a 15 ans. Le titre m’avait plu « Tout est dans la tête – Petit traité d’autoanalyse pour réussir au travail », la couverture colorée m’avait attirée sur les rayonnages de la FNAC. A l’époque j’avais suivi scrupuleusement le parcours proposé par le livre qui proposait des pistes de réflexion et des exercices pratiques à remplir à l’intérieur. J’avais une décision importante à prendre pour ma carrière et ce livre de psychologie appliquée m’a aidé à faire un choix éclairé et serein.

Gardez les traces écrites de votre cheminement

A l’occasion d’un tri, je suis retombée « par hasard » sur ce livre. Je l’ai parcouru et j’ai pris conscience que j’avais sous les yeux la « preuve écrite» qu’une des bascules phares de ma vie avait commencé pour moi à ce moment là. Je disais déjà que je voulais aider les gens à mieux communiquer entre eux pour mieux travailler ensemble. Je pensais que cela passerait par la gestion des ressources humaines puis un jour j’ai compris que cela se passerait à un autre niveau, humain justement. Mon goût pour la psychologie appliquée ne s’est jamais démentie depuis, jusqu’à devenir le coeur de mon entreprise via le coaching et la formation.

Les pages du matin dont je vous parlais ici peuvent également remplir cette fonction de « témoin » de votre évolution personnelle. C’est pourquoi les relire après un laps de temps de 2 mois peut-être très révélateur.

Un livre oui, et pourquoi pas une formation?

Face à un livre de développement personnel, vous êtes seul.e et parfois vous sentez coincé.e par vos propres problématiques. Une façon de dénouer les noeuds est de participer à un stage de développement personnel ou une formation à une approche reconnue de préférence (PNL, Systémique, Process Com …). L’offre est pléthorique, selon vos envies, votre budget, vos connaissances dans le domaine vous choisirez le stage qui vous inspire le plus.

Quand je forme les entrepreneur.e.s solo et les managers, je les aide à développer la qualité de la relation avec leurs clients, prospects, ou équipe de collaborateurs et partenaires. Et ce parcours de formation centré sur la communication avec l’autre vient toucher à des points clefs de développement personnel. Les stagiaires ressortent avec une boîte à outils sur « Comment mieux communiquer avec l’autre » et aussi une prise de conscience de leurs modes de fonctionnement. S’opère alors un travail intérieur subtile et en même temps puissant dans leurs comportements, ils adoptent une attitude flexible et souple qui améliore spontanément la qualité de leur communication avec les autres.

Besoin de soutien individuel et sur-mesure?

Parfois vous avez besoin d’être guidé.e pas à pas par un expert de l’accompagnement :

  • parce que vous avez la tête dans le guidon,
  • parce que le stress vous brouille l’esprit,
  • parce que votre contexte de vie pro ou perso a changé et vous donne le vertige,
  • parce que vous sentez que vous avez une problématique personnelle à résoudre,
  • parce que les relations avec votre équipe, votre patron ou vos partenaires sont tendues,
  • parce que vous avez besoin d’aide pour faire le point et avancer dans la bonne direction pour vous,
  • parce que vous venez d’être promu.e et qu’il vous manque le mode d’emploi,
  • parce que vous avez créé votre entreprise et que c’est compliqué de tout mener de front…

Et c’est dans ces moments-là qu’un.e coach peut vous être utile pour traverser les tumultes du fleuve de la vie et construire un pont pour aller sur l’autre rive.

Si vous voulez des pistes sur comment choisir son coach suivez ce lien.

Laisser émerger la partie cachée de l’iceberg, oui mais comment ?

En coaching, j’utilise souvent l’image de l’iceberg avec mes clients. 10% de la surface de l’iceberg est émergée et donc 90% se trouve sous la surface de l’eau. Avant de démarrer un coaching ou une formation, mes clients envoient au monde une image d’eux-mêmes limitée à la partie émergée de l’iceberg, soit environ 10%. Au cours du coaching, nous allons chercher ensemble sous la surface et creuser dans la partie immergée de l’iceberg (les 90% restants) pour faire ressortir les talents créatifs « bloqués », les compétences « oubliées », les ressources d’énergie « en sommeil » pour les réactiver et les rendre à nouveau disponibles et accessibles à volonté.

Je ne sais pas où vous en êtes de votre parcours de vie, si vous lisez un bouquin de développement personnel, si vous suivez un stage ou si vous avez démarré un coaching. Où que vous soyez sur votre cheminement personnel, travailler à votre développement personnel d’une manière autonome ou accompagnée apporte une belle opportunité de révéler votre plein potentiel.

Quand j’ai commencé à me former aux outils et approches de coaching en 2014, j’avais un « certain bagage » :

  • 12 ans de pratique informelle du coaching dans les ressources humaines,
  • 13 ans de lecture assidue (et de tests sur le terrain) de psychologie appliquée.

Et même temps, ce n’est qu’en faisant l’expérience du praticien PNL, qui nous a fait vivre une expérience intense : l’équivalent de 10 ans de coaching en 5 mois, que j’ai pris conscience d’une vertu insoupçonnée du développement personnel.

Le développement personnel agit comme un baume cicatrisant. Cela m’a permis de revisiter mon histoire et d’apporter de la résilience sur certaines phases « compliquées » de mon passé professionnel ou personnel. Cela m’a ouvert de nouvelles perspectives dynamisantes sur mon présent et mon avenir. J’ai appris à m’appuyer sur mon propre potentiel et en respect de mon écosystème familial et professionnel. Les cicatrices seront toujours là, comme un rappel, et c’est important qu’elles soient toujours là. Et en même temps elles seront beaucoup plus souples qu’avant.

Gagner en qualité de vie émotionnelle et en confort psychologique. Ça vaut le coût d’essayer, n’est-ce-pas ?

Parlons-en 

Nadege Vialle